La castration du chien mâle

Publié le par Edward


On entend souvent dire qu’il faut castrer un chien mâle s’il est fugueur ou bagarreur avec les autres chiens. Dans quels cas faut-il vraiment castrer et comment cela se passe-t-il en pratique ?


La castration


C’est une opération réalisée sous anesthésie par un vétérinaire et qui consiste à enlever les testicules après incision des bourses. En général elle est faite vers la fin de la croissance du chiot, sauf dans le cas des obligations légales.


Les obligations légales


La loi du 6 janvier 1999 et l’arrêté du 27 avril 1999 ont définit des catégories de chiens et ont rendu obligatoire la stérilisation des chiens relevant de la 1ère catégorie, c’est à dire les chiens dits «d’attaque ». Pour simplifier, ce sont les pittbulls, les boerbulls et les chiens ressemblant aux chiens de race Tosa. La castration est alors réalisée très tôt, quand le chiot a environ 3 à 4 mois.


Les cas d’agressivité


Généralement, la castration ne va pas régler le problème de l’agressivité chez un chien. Eventuellement, la castration réalisée avant que le chien n’atteigne sa maturité sexuelle pourra éviter qu’il ne devienne agressif lors de sa puberté.


Les chiens fugueurs


La castration peut régler le cas des chiens qui fuguent car ils sont attirés pour aller retrouver les femelles en chaleurs. Mais la castration ne réglera pas le problème de comportement des chiens qui fuguent par plaisir ou besoin. Cela relève d’un trouble du comportement qui devra être pris en charge spécifiquement par un vétérinaire.


Les chiens hypersexuels


Il arrive parfois qu’un chien soit tout le temps excité et qu’il le manifeste par des chevauchements simulant l’accouplement sur les jambes des personnes, avec des coussins, etc. Si les traitements médicamenteux n’arrivent pas à résoudre ces problèmes, la castration pourra être envisagée.


La cohabitation mâle et femelle

Certains propriétaires qui ont à la fois un chien et une chienne chez eux et qui ne souhaitent pas avoir de petits demandent que le mâle soit castré. Dans ce cas, il sera procédé soit à une castration classique (ablation des testicules), soit à une vasectomie (section des canaux déférents) qui rendra stérile le chien (ses éjaculations ne comporteront plus de spermatozoïdes car ces derniers seront bloqués au niveau de la section des canaux déférents), mais qui ne lui fera pas perdre son comportement de mâle.


Les maladies

Dans les cas de cancer des testicules, d’orchite (inflammation des testicules), la castration fait partie du traitement. De même, dans les cas de cryptorchidie où les testicules ne sont pas descendus dans les bourses et sont situés dans l’abdomen du chien, la castration est conseillée car le ou les testicules non descendu(s) dans les bourses risquent de devenir cancéreux.


Les inconvénients de la castration

La prise de poids est souvent citée comme conséquence de la castration car les chiens ont tendance à être moins actifs et leurs propriétaires ne changent pas les rations quotidiennes. En fait, si on prend soin de faire faire de l’exercice aux chiens castrés (promenades, jeux) et que l’on surveille les quantités d’aliments distribuées (en respectant bien les doses recommandées par jour pour les chiens moins actifs), ils resteront en forme et ne seront pas obèses.


Publié dans Sexualité

Commenter cet article