L'hygiène du chien

Publié le par Edward

Parmi les règles de bonne hygiène pour un chien, l'entretien du pelage occupe une bonne place (bain, brossage). Mais il ne faut pas oublier de contrôler ses dents, ses oreilles, ses yeux et ses griffes.

Le bain

A partir de quand peut-on baigner un chien ? : c’est possible pour les chiots de plus de 5 mois. A cet âge, l’eau doit être à 39°C, le bain ne doit pas dépasser 5 minutes et il faut utiliser un shampooing spécial chiot. Un bon rinçage à l’eau claire est important afin d’éliminer tout reste de shampooing sur la peau qui pourrait provoquer des irritations. Ensuite, le chiot est séché avec une serviette. Attention aux séchoirs à cheveux : ils risquent de brûler la peau ou d’envoyer de l’air chaud dans les oreilles. Il ne faut pas laver un chien trop souvent pour ne pas abîmer sa peau. Pour connaître le bon rythme, on peut demander conseil à un vétérinaire, mais une fois par mois ou tous les 2 mois paraît bien. C’est d’ailleurs le même rythme que pour le chien adulte.


Le brossage

Il est indispensable pour la beauté du pelage. Ressenti comme une caresse, il est très apprécié des chiens. Il faut les habituer déjà tout petit à être brossés régulièrement. On utilisera une brosse assez dure ou un peigne métallique que l’on passera toujours dans le sens du poil. La fréquence de brossage dépend du type de pelage : un chien à poil long doit être brossé plus souvent qu’un chien à poil court. Le chien va aussi perdre ses poils régulièrement et plus particulièrement lors des mues de printemps et d’automne : il faudra plus le brosser lors de ces périodes où son pelage se modifie (à l’automne, il fabrique son gros poils d’hiver. Au printemps, il perd son gros poil d’hiver). Si le poil devient terne, cassant ou que l’on remarque des rougeurs ou des croûtes sur la peau, il est important de consulter un vétérinaire pour diagnostiquer ce qui ne va pas.


Les dents

Vers l’âge de 4 mois, le chiot perd ses dents de lait. Cette étape passe souvent inaperçue car, généralement, il les avale. Sa bouche définitive prend forme vers l’âge de 7 mois et est composée de 42 dents. Il faut regarder régulièrement les dents d’un chien : elles doivent être blanches. Pour éviter la formation de tartre sur les dents, il faut brosser les dents du chien (avec un dentifrice spécial chien) et on peut aussi donner des friandises à mâcher spéciales du commerce qui ont la faculté d’aider au nettoyage des dents. Si votre chien a beaucoup de tartre sur les dents, un détartrage chez un vétérinaire sera indispensable.


Les oreilles

Les oreilles du chien sont fragiles. Il est nécessaire de les inspecter régulièrement pour détecter toute suppuration, odeur forte, ou présence excessive de dépôts solides qui nécessiteront une intervention vétérinaire. A titre préventif, on peut épiler les poils qui poussent à l’intérieur des oreilles. Cela aère le conduit auditif, surtout chez les chiens à oreilles tombantes, et évite que des épillets (herbes en crochet) ne s’y accrochent. Si un nettoyage des oreilles est nécessaire, il ne faut pas utiliser de coton-tige ni de produit irritant (comme par exemple de l'éther) : du coton et de l’huile d’amande douce sont préférables.


Les yeux

Les coins des yeux doivent rester propres. On peut les nettoyer avec un coton imbibé d’eau tiède. Si les yeux du chien sont larmoyants ou rouges, il faut consulter un vétérinaire.


Les griffes

Les griffes s’usent naturellement sur le sol. Mais, pour les chiens qui vivent en appartement, cette usure peut être insuffisante. On doit alors raccourcir les griffes avec une pince spéciale (cela équivaut à la coupe des ongles chez les humains). Cela peut être fait par exemple par un toiletteur si on n’a pas l’habitude ou si on a peur de couper trop court les griffes et de faire saigner le chien (car il existe une veine à la base de chaque griffe).

Publié dans Santé

Commenter cet article