Les vieux chiens ou l'âge senior

Publié le par Edward

A partir de quel âge dit-on qu'un chien est senior ? En général, cela commence vers l'âge de 7 à 8 ans. Mais pour les chiens de très grande race (Dogue Allemand par exemple), cela est plus précoce : 5 ans environ. En général, plus un chien est de grande taille et plus il rentrera dans l'âge senior plus précocement qu'un petit chien (ceci est directement lié à l'espérance de vie des chiens : les chiens de petite taille vivent plus vieux que les chiens de grande taille). Quelles maladies ou affections touchent généralement les chiens senior ? Et peut-on les prévenir ?


Les maladies les plus courantes

Le plus souvent, ce sont les yeux, le cœur et les articulations qui sont atteints le plus visiblement. Mais, tout comme les humains, les chiens sont touchés de manière différente les uns des autres.


Les yeux


Pour les yeux, la maladie du chien vieillissant est la cataracte : le cristallin s’opacifie et devient blanchâtre, il bouche la pupille et gêne la vision. Résultat : le chien est presque aveugle. S’il n’y a pas d’autres complications, un vétérinaire pourra opérer la cataracte du chien et ce dernier retrouvera la vue.


Le coeur

Côté cœur, un des premiers signes visibles est la fatigue plus rapide du chien et/ou l’apparition d’une toux à l’effort (par exemple quand le chien court). Le vétérinaire auscultera alors le chien et procédera à des examens complémentaires (électrocardiogramme, échographie, etc.) pour établir un diagnostic et ensuite lui donner le traitement médicamenteux adapté.


Les articulations

L’arthrose est aussi très fréquente chez les vieux chiens. Elle atteint les articulations (hanches, genoux, épaules, …) et se traduit par des douleurs et des raideurs. Il existe heureusement aujourd’hui des médicaments qui limitent les désagréments de l’arthrose – notamment la douleur – et qui permettent aux chiens de retrouver un certain confort de vie. Et en prévention, pour les chiens qui commencent juste à être atteints d'arthrose, des suppléments alimentaires à base de poudre de coquillages permettront de retrouver une certaine souplesse des articulations.


Les reins

Sinon, les vieux chiens peuvent également présenter une insuffisance rénale : leurs reins ont de plus en plus de mal à assureur leur rôle d’élimination des déchets du métabolisme. Dans ce cas, le taux d’urée dans le sang augmente et des troubles apparaissent au fur et à mesure : amaigrissement, baisse de l’état général, besoin exagéré de boire et besoin fréquent d’uriner (pour éliminer l’eau bue en plus grande quantité). Le diagnostic est fait grâce à la mesure du taux d’urée dans le sang. Le traitement est principalement d’ordre alimentaire : le chien recevra un aliment diététique vétérinaire dont la composition est destinée à limiter l’évolution de son insuffisance rénale.


Les tumeurs


Chez le chien, à part quelques exceptions, ce sont presque toujours les chiens âgés qui présentent des tumeurs. Les organes les plus touchés sont la peau et les organes internes (poumons, foie, intestins, etc.). Les propriétaires de chiens doivent donc être vigilants et bien observer leurs animaux : un nodule sur la peau ou juste sous la peau qui apparaît ou qui grossit, une grande fatigue sans raison, des diarrhées à répétition, une toux chronique, des douleurs inexpliquées, etc., tous ces cas nécessiteront une consultation vétérinaire. Ce dernier entreprendra alors certains examens pour déterminer ce qui ne va pas : c’est le diagnostic. Et ensuite, un traitement sera envisagé (chirurgie, chimiothérapie).


En résumé, la prévention est clé pour assurer une bonne vieillesse aux chiens et pouvoir intervenir précocement. Elle passe par une surveillance vétérinaire régulière (au moins une fois par an) et une alimentation adaptée.

Publié dans Santé

Commenter cet article