Identification canine: quels intérêts?

Publié le par Edward

En France, seuls 80 % des chiens et à peine 20 % des chats seraient correctement identifiés. L’identification d’un animal vise à lui attribuer un numéro unique qu’il conservera toute sa vie. Ce numéro, conféré par tatouage ou par puce électronique, est enregistré dans un fichier national dans lequel figurent la fiche d’identité du chien et les coordonnées de son propriétaire. Ce fichier, géré par la Société centrale canine (SCC), est consultable par des personnes appelées ayants droits (vétérinaires, refuges, services de police et de gendarmerie…) et permet de retrouver le propriétaire d’un animal disparu et récupéré par un tiers. 


Obligation légale historiquement, l’obligation d’identification en France date de 1991 et de la publication d’un décret relatif à cette formalité. Ce décret initial a été ensuite modifié par plusieurs arrêtés, le dernier datant du 2 juillet 2001 et instaurant une nouvelle modalité d’identification des carnivores domestiques (chiens, chats, furets) : l’identification par radiofréquence (identification électronique). Auparavant, seul le tatouage était en vigueur. Depuis 2001, les deux procédés d’identification coexistent mais à compter du 3 juillet 2011, l’identification électronique sera le seul moyen d’identification reconnu dans le cadre des échanges intracommunautaires. 


Tatouage ou identification électronique ? 

->Tatouage

- L’identification par tatouage consiste à introduire une encre noire par de petites piqûres qui forment des lettres et des chiffres. Le plus souvent, ces caractères sont inscrits sur la face interne du pavillon de l’oreille ou à l’intérieur de la cuisse. 
- Le tatouage peut se faire « à la pince » et consiste alors à presser fortement l’oreille du chiot avec une pince spéciale qui perfore la peau en plusieurs petits trous, faisant ainsi pénétrer l’encre. Ce procédé, douloureux, tend à disparaître. 
- Le tatouage au dermographe, réalisable uniquement par le vétérinaire, lui est préféré. Il se réalise sur des chiots plus âgés, sous anesthésie générale. Le numéro de tatouage, indélébile, comporte 3 lettres associées à 3 ou 4 chiffres sous la forme : 2AAA888. Le tatouage présente l’avantage d’être immédiatement lisible par tous mais il est aisément falsifiable et souvent s’efface avec le temps. Autre aspect négatif, il nécessite une anesthésie générale. 

->Identification électronique

- L’identification électronique consiste à introduire sous la peau du chien, au niveau de la gouttière jugulaire gauche, un insert électronique appelé transpondeur, porteur d’un code d’identification unique à 15 chiffres, les trois premiers faisant référence au code pays (250 pour la France), les trois suivants au code espèce (26 pour le chien) puis un code fabricant de 2 chiffres et enfin un code animal, unique, à 8 chiffres. Il est lu grâce à un lecteur spécifique détenu par les vétérinaires, pompiers, policiers… 
- Cette méthode, indolore et rapide, ne nécessite pas d’anesthésie générale. Seul inconvénient de cette méthode validé, l’insert n’est pas directement visible et nécessite un lecteur spécifique. C’est pourquoi on conseille de faire porter à l’animal pucé une médaille qui indique qu’il est identifié par puce électronique.


Légalement, depuis la parution de la loi du 6 janvier 1999, l’identification canine est obligatoire dans trois cas de figure : 
- pour tout chien de plus de 4 mois né après le 6 janvier 1999, 
- pour tout chien circulant dans l’Union européenne (avec des conditions particulières, plus sévères, pour la Suède, l’Irlande et le Royaume-Uni), 
- pour tout chien réintroduit en France après avoir séjourné dans un pays tiers. 

Le non respect de cette législation est passible de sanctions et considéré à l’instar d’une contravention de 4e classe. 

Seul le vétérinaire est habilité à réaliser l’identification électronique des carnivores domestiques. C’est également lui qui réalise la plupart des tatouages. Pour le tatouage à la pince, il partage cette mission avec les tatoueurs agréés pour le tatouage à la pince. Indispensable lors de déplacements, l’identification présente bien d’autres intérêts, notamment en cas de perte, de fugue ou de vol.


Coordonnées utiles 

- Société Centrale Canine (SCC) ; tél. : 01.49.37.54.54 ; site Internet :
www.scc.asso.fr 

- Site Internet d’information sur l’identification des carnivores domestiques :
www.jidentifiemonanimal.com

Publié dans Législation

Commenter cet article